Accueil » Mon train est en retard : comment me faire rembourser par la SNCF ?

Mon train est en retard : comment me faire rembourser par la SNCF ?

Lorsque votre train est en retard, vous pouvez demander un remboursement à la SNCF. Cependant, il est important de connaître les démarches à suivre et les conditions requises pour pouvoir bénéficier de cette indemnisation. Dans cet article, nous vous expliquerons comment vous faire rembourser par la SNCF en cas de retard de votre train.

Vérifiez vos droits à indemnisation

Avant de demander un remboursement à la SNCF, il est essentiel de vérifier si vous avez droit à une indemnisation. Selon la réglementation européenne, vous pouvez être indemnisé si votre train a plus de 30 minutes de retard pour un trajet de moins de 1500 km, ou plus de 60 minutes de retard pour un trajet de plus de 1500 km.

Pour bénéficier de cette indemnisation, votre retard ne doit pas être dû à des circonstances exceptionnelles telles qu’une grève, des conditions météorologiques extrêmes ou des actes de sabotage.

Une fois que vous avez vérifié que vous avez droit à une indemnisation, vous pouvez entamer les démarches pour obtenir votre remboursement.

Faites une réclamation auprès de la SNCF

Pour obtenir un remboursement, vous devez d’abord envoyer une réclamation à la SNCF. Vous pouvez le faire en ligne sur leur site officiel ou par courrier postal. Il est recommandé d’inclure tous les détails pertinents tels que votre numéro de billet, la date et l’heure du départ prévu, ainsi que la durée réelle du retard.

Il est également conseillé de conserver tous les justificatifs tels que les captures d’écran de l’heure d’arrivée ou les témoignages de témoins. Ces preuves peuvent être utiles si votre demande est contestée par la SNCF.

Une fois votre réclamation envoyée, la SNCF dispose d’un délai de 30 jours pour vous répondre. Si vous ne recevez aucune réponse dans ce délai, vous pouvez contacter le médiateur de la SNCF pour résoudre le litige.

Calcul de votre indemnisation

Le montant de l’indemnisation dépend de la durée de votre retard et du type de billet que vous avez acheté. Pour un trajet de moins de 1500 km, vous pouvez recevoir jusqu’à 25% du prix de votre billet pour un retard de plus de 30 minutes, et jusqu’à 50% pour un retard de plus d’une heure.

Pour un trajet de plus de 1500 km, vous pouvez recevoir jusqu’à 25% du prix de votre billet pour un retard de plus de 60 minutes, et jusqu’à 50% pour un retard de plus de deux heures.

Il est important de noter que certaines conditions s’appliquent à cette indemnisation. Par exemple, si votre retard est inférieur à 5 minutes, vous ne pourrez pas bénéficier d’un remboursement. De plus, si vous possédez un abonnement mensuel ou annuel, les règles d’indemnisation peuvent être différentes.

Les autres options

En plus de demander un remboursement à la SNCF, il existe d’autres options pour compenser les désagréments causés par le retard de votre train. Par exemple, vous pouvez demander un changement de billet ou un remboursement intégral si vous décidez de ne pas voyager.

Si vous avez subi des préjudices financiers tels que des frais supplémentaires pour un hébergement ou des transports alternatifs, vous pouvez également demander un remboursement de ces dépenses à la SNCF. Il est conseillé de conserver tous les reçus et factures en relation avec ces coûts supplémentaires.

Enfin, si le retard de votre train a causé des dommages matériels ou moraux importants, vous pouvez envisager de porter plainte contre la SNCF. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un avocat spécialisé dans le droit des transports pour vous aider dans vos démarches.

Lorsque votre train est en retard, vous avez le droit de demander un remboursement à la SNCF. En suivant les étapes décrites dans cet article, vous pourrez entamer les démarches nécessaires pour obtenir votre indemnisation. N’oubliez pas de vérifier vos droits à indemnisation, de faire une réclamation auprès de la SNCF et de conserver tous les justificatifs nécessaires. Si vous avez des préjudices financiers ou des dommages matériels importants, vous pouvez également envisager d’autres options telles que demander un changement de billet ou porter plainte contre la SNCF.

A lire également